Projets
Cégep John Abbott – réaménagements au sous-sol du Pavillon Herzberg [SLIDER 01]
Cégep John Abbott
réaménagement sous-sol
Un chantier de
9 805 pi2
Cégep John Abbott – réaménagements au sous-sol du Pavillon Herzberg [MOBILE 01]
Cégep John Abbott
réaménagement sous-sol
Un chantier de
9 805 pi2

En bref

Nom : Cégep John Abbott – réaménagements au sous-sol du Pavillon Herzberg
Lieu : 21 275, chemin Lakeshore, Sainte-Anne-de-Bellevue
Type : Bâtiments historiques, Institutionnel
Mandat : Projet forfaitaire
Date : 2016
Taille : 9 805 pi2
Client : Cégep John Abbott
Architecte : Vezina Architectes

Les défis

  • Déplacer le département de reprographie et son accueil
  • Réaliser des ouvertures dans un mur porteur ancien
  • Installer une structure métallique renforçant les ouvertures
  • Aménager ou réaménager des salles de classe et des bureaux
  • Aménager de nouveaux locaux pour les associations d’étudiants (club rooms)
Cégep John Abbott – réaménagements au sous-sol du Pavillon Herzberg [01]
Cégep John Abbott – réaménagements au sous-sol du Pavillon Herzberg [02]
Cégep John Abbott – réaménagements au sous-sol du Pavillon Herzberg [03]
Cégep John Abbott – réaménagements au sous-sol du Pavillon Herzberg [04]
Cégep John Abbott – réaménagements au sous-sol du Pavillon Herzberg [05]

Cégep John Abbott – réaménagements au sous-sol du Pavillon Herzberg

Situé à l’ouest de l’Île de Montréal, le cégep John Abbott est installé dans de magnifiques bâtiments de style victorien, datant du début du XXe siècle.

Parmi les projets divers confiés par le cégep à QMD, on peut souligner, en 2016, le réaménagement du sous-sol du Pavillon Herzberg. Notre mission était de déplacer le département de reprographie, ainsi que son accueil, et de réaménager des salles de classe.

Le caractère ancien des lieux a engendré quelques défis techniques. Ainsi, nous avons découvert en cours de chantier un mur porteur. Pour réaliser les ouvertures nécessaires aux activités de reprographie, nous avons installé des structures métalliques susceptibles de supporter les quatre étages du bâtiment. Malgré ces contraintes, les travaux ont été accomplis en moins de cinq mois.

Nous avons profité de la délocalisation du service de reprographie pour aménager ou réaménager des salles de classes et des locaux destinés aux associations étudiantes. Nous avons procédé à des travaux d’assainissement, à la réfection des planchers ainsi qu’au renouvellement des équipements électriques, de façon à alimenter le département.

Ces améliorations ont été réalisées en grande partie durant la période estivale, de façon à ne pas perturber les activités pédagogiques du cégep.