Projets
Bâtiments historiques
Plus de
300 ans
d’histoire à rénover
Bâtiments historiques
Plus de
300 ans
d’histoire à rénover

Redonner vie aux emblèmes du patrimoine Québécois

Cégep John Abbott – réaménagements au sous-sol du Pavillon Herzberg
Cégep John Abbott – réaménagements au sous-sol du Pavillon Herzberg
Collège Marianopolis Phase I, mise aux normes (mécanique / électrique)
Collège Marianopolis Phase I, mise aux normes (mécanique / électrique)
Cour municipale
Cour municipale
Hôtel Fairmont Royal York – Toronto
Hôtel Fairmont Royal York – Toronto
Pavillon Chancellor Day – Université McGill
Pavillon Chancellor Day – Université McGill
Restauration de la maçonnerie et des fenêtres de la Faculté des Arts de l’Université McGill
Restauration de la maçonnerie et des fenêtres de la Faculté des Arts de l’Université McGill

Souci du détail

Année après année, QMD a démontré sa capacité à refaire un bâtiment historique à l’identique en redonnant vie à sa splendeur d’origine. Pour cela, nous pouvons nous appuyer sur les compétences rares de nos partenaires entrepreneurs spécialisés, notamment dans l’ébénisterie et la maçonnerie. Fidèles à notre réputation de rigueur et de précision, nous menons en amont des travaux des investigations poussées pour éviter le moindre imprévu, une préparation cruciale lors de projets sur des bâtiments centenaires.

Mais préserver l’ancien, c’est aussi s’adapter aux exigences du présent. Pour n’en donner que deux exemples, nous sommes parvenus à restaurer les fenêtres du Pavillon des arts de l’Université McGill, tout en augmentant leur efficacité énergétique, et nous avons su créer, à l’intérieur d’un bâtiment victorien datant de 1887, des locaux à la fois élégants et fonctionnels pour les étudiants de l’École des Métiers de la Restauration et du Tourisme de Montréal.

Comme pour toutes nos réalisations, nous sommes à l’écoute de vos besoins et attentes spécifiques. Grâce à des aménagements temporaires, nous avons mené à bien des travaux dans des bâtiments centenaires sans jamais nuire à la qualité de vie des occupants qui ont pu continuer à en faire l’usage.